URBETRONIQUE I - II

Oeuvres réalisées à l'occasion de l'inauguration des nouvelles installations de Data Logic le 27 octobre 2000

6_Urbetrònica 1.jpg

Urbetrònica I, 1999, installation audiovisuelle, structure métallique, pièces électroniques et informatiques, acier inoxydable, 1 moniteur, PC, Logiciel,

115x50x50cm.

5_Urbetrònica 2.jpg

Urbetrònica II1999, installation audiovisuelle, structure métallique, pièces électroniques et informatiques, acier inoxydable, 4 moniteurs, PC, Logiciel, 480x140x140cm.

Urbetrònica est une installation à l'ère post-technologique où les machines et leurs processus symbolisent la perfection dans les chaînes de processus en série, cependant, ce travail s'inspire de l'esthétique de l'art glitch qui a émergé à la fin du 20ème siècle. Ainsi, un amalgame de nombreuses plaques informatiques et de pièces désormais obsolètes de machines et d'appareils électroniques jette intentionnellement des images imparfaites pour mettre en crise l'apparente excellence des machines et des systèmes informatiques dont nous jouissons aujourd'hui. Là où l'erreur a sa place en soi, elle génère une nouvelle esthétique de ce qui est déficient ou incorrect, passant de la simple image, audio ou vidéo au logiciel le plus expérimenté. Bref, des œuvres où les défauts numériques deviennent des œuvres d'art uniques et singulières.

 

En revanche, une fois de plus présente dans l'œuvre de Veyrat, on retrouve dans cette pièce l'idée de construction architecturale et de recyclage. La ville contemporaine chaotique se distingue d'abord sous les formes qui dessinent des bâtiments dont l'apogée est aperçue dans toute son intégralité vue d'en haut. Nous sommes confrontés au monde urbain en action, cet espace-temps où règnent la technique et les progrès humains, et que ce n'est que dans son échec fallacieux que l'on s'approche à capturer dans son intégralité et dans sa dimension brute.