LES QUATRE CREUS 2020

2_20-12-18_Les quatre creus.png

Inauguration du projet sculptural Les quatre creus qui a eu lieu sur la place Carme Forcadell i Lluís du cimetière d'Almoster, province de Tarragone le 20 décembre 2020

3_MG_1469.jpg
4_MG_1478.jpg
5_131535115_3750764991652371_53995106275
6_inauguracio_IMG_4799.jpeg

Les quatre creus, 2020, acero corten, 390x97,5x0,5cm.

La protagoniste de cette œuvre sculpturale publique est la croix. Je considère qu'il s'agit d'une figure géométrique et esthétique où les signes associés aux symboles jouent un rôle important. Le choix de la croix suit le concept et la ligne de ma carrière artistique. En plus du contexte de la croix comme référence historique et socioculturelle, on veut apporter une large vision séculière qui dépasse la vision purement religieuse. Il peut s'agir de n'importe quel autre élément géométrique qui, dans ce cas, s'intègre parfaitement au lieu.

 

L'oeuvre a quatre étages de hauteur. Chaque étage représente une croix différente, d'abord en bas la croix latine est représentée, suivie de la croix de San Antonio et de la croix de Santiago pour finir par la croix maltaise. Ces croix sont connues dans le monde entier et la raison de l'ordre de leur présentation n'est qu'esthétique. La croix maltaise offre des dessins infinis par ses formes qui jouent avec les découpes du ciel.

 

Le matériau de la sculpture est l'acier corten. Lorsque l'oeuvre a été installée en début juin, l'acier était de couleur métal foncé et en accord avec la Mairie nous avons décidé que le processus d'oxydation se ferait naturellement pour que la sculpture s'adapte à son environnement, en prenant le ton orangé souhaité sans interrompre le processus d'oxydation. Le facteur climatique, en particulier la pluie, a peu joué en notre faveur, comme prévu dans la région.

C'est un travail qui continue toujours, une œuvre d'art en cours, imprévisible, une sculpture vivante!

 

Marie-France Veyrat

SCULPTURE / SCULPTURE URBAINE

Les quatre creusés I Marie-France Veyrat

Publié le 17 gener 2021 pour Altacapa

marie-france-veyrat-2.jpg

Il y a un peu plus d’un mois, cette pièce d’acier corten de la sculptrice Marie-France Veyrat a été inaugurée sur la place du cimetière d’Almoster. On pourrait dire qu’il s’agit d’une sculpture qui assume les paradigmes classiques tant par son emplacement, que par les matériaux utilisés et le langage symbolique qui établit des relations avec l’endroit où elle est située. Croix ascendantes -latine, Sant Antoni, Sant Jaume et au sommet celle de Malte- dans une position verticale, mettant en évidence la géométrie symétrique des formes, comme si nous pouvions imaginer comment continuer l'installation. Mais, dans cette lecture plus classique, il y a une vision contemporaine très radicale qui nous permet de relier les quatre croix à un fragment d’ADN, ou peut-être à une série d’instructions informatiques écrites en « code source » ou au segment d’un réseau topologique qui prend en charge une structure complexe et inconnue. Comme si, en fait, un language oublié nous relie à la nature.

marie-france-veyrat-700x587.jpg
IMG_4083.jpeg
IMG_4765.jpeg
IMG_4766.jpeg
8_be05effe-6d60-4fa8-84db-706a3d93d988.j
IMG_4634.jpeg
796eae9c-a181-4c1a-b29f-fb08b6a734c9.jpe

Évolution de l'oeuvre au fil du temps